Dépucelage en live

8 commentaires


Je me doute bien qu’avec un titre comme ça, je vais voir rappliquer ventre à terre notre sémillant stéphanois. Ben oui, je prends chez lui des cours de marketing bloguistique.

Donc dépucelé un dimanche soir et pas sur la banquette arrière d’une vieille Peugeot. Non, bien installé chez moi, laissé tranquille par la smala remuante comme vous pouvez le voir sur la photo. Vous pouvez d’ailleurs constater sur le mur du barbecue de compétition que l’humidité est une des caractéristiques principales des Moeres. Je précise pour les imbéciles et les lecteurs de poker post que les Moeres sont situées en dessous du niveau de la mer. Il y a d’ailleurs un musée de la pompe qui relate l’asséchement de la région. La maxime qui orne le fronton de la mairie des Moeres est « nous avons remplacé les joncs par des épis ». J’ai longtemps cru en arrivant que ce musée était dédié à la mémoire du passage de Titi et qu’on y buvait de la bière pression ou celui, plus ancien de mama mais la décence m’interdit de préciser à quelle activité il était dédié dans mon esprit. Mais je m’égare, mais je vous proute, mais je fais ce que je veux sur mon blog.

Donc après avoir passé le casting de la radiodavidLpoker, je suis retenu pour animer une case le dimanche soir. Patmyr m’envoie un lien vers le soft servant à diffuser on line ainsi que les jingles qui vont bien. J’installe ça sur mon pc et souligne à DavidL que je n’ai pas de micro. Ni une, ni deux, il m’envoie par La Poste un micro. Première embrouille, mon pc portable pro ne comporte pas de prise jack casque ! Fichtre ! Pas grave, je vais squatter celui de madame qui me fait remarquer que je vais monopoliser la salle à manger et que par conséquent elle va devoir s’exiler ailleurs…Si elle a pas de pc…mais ma femme est une sainte, elle se sacrifie sur l’autel de ma dernière lubie.

Rendez-vous est pris avec davidL pour faire les tests. Il m’appelle et nous paramétrons de concert le fameux soft. Hélas, petit problème de configuration et pas moyen d’avoir un son correct. Je ne fais pas attention, mais on est en train de squatter l’antenne et ca ne tarde pas à barder dans le chat. Ben oui, on est en live…fail sur toute la ligne vers 23 heures 30, on se donne rendez-vous le lendemain pour continuer. Je ne le sens pas et je vois arriver le forfait de dernière minute.

La nuit portant conseil, ma très sainte épouse me signale qu’il reste dans un placard un vieux Vaio qu’il conviendrait de tester. Que ferai-je sans Marie ? Des conneries très certainement…

« Miraculus est » m’écriais-je à l’assistance et en moi-même, ça a l’air de fonctionner. Rapide test avec DavidL. Ok, c’est pas nickel mais ça devrait passer. Ah, il y a de la pub à diffuser, David me prévient qu’il va me faire envoyer les fichiers à diffuser ainsi que les plages horaires à respecter. Sitôt dit, sitôt fait par Enzo. Mais ils sont combien dans cette radio ? Quasiment autant que sur RTL ? Diantre.

21 heures 05, je prends l’antenne et les débuts sont, comment dire, aussi assurés que la première pelle d’un ado boutonneux. Pas beaucoup de joueurs connectés, tant mieux, si je me plante j’aurai l’air moins con. Mais le problème est que commenter 2 ou trois tables, ça va pas faire long. Je migre alors sur la revue du classement Wikio et improvise un challenge pour faire gagner le ticket 1000€ GTD de Mypok. Il s’agit d’aller commenter les billets des blogueurs. Forcément, j’avais pas percuté que Mama avait de toute façon ouverts en permanence tous les blogs possibles et imaginables. Elle gagne donc haut la main le ticket. Je trouverai autre chose la prochaine fois.

Je plante la pub vu que j’avais mis en sample les fichiers et qu’il faut les diffuser comme des morceaux de musiques. J’espère qu’on va pas me demander de rembourser…

Bref, je prends de l’assurance progressivement, les tournois s’animent et voilà qu’il est minuit trentre. Je rends l’antenne, épuisé mais ravi de cette expérience.

J’espère que les auditeurs n’ont pas trop souffert…Mais moi, j’ai pris du plaisir. Merci à DavidL

PS : Papi, il y a une faute à Loghoréé mais de toi, à moi, JE TE NIQUE

Publicités

Camerone, déclaration de guerre…

17 commentaires


Messieurs les anglais tirez les premiers ! Voilà que la grande Bretagne veut nous déclarer la guerre fiscale en attirant les entreprises via une fiscalité avantageuse ! Bien entendu, les high rollers poker emboitent le pas et relaient l’affirmation. Ils semblent oublier qu’une grande majorité d’entre eux, si j’en crois les mensuels poker se trouvent déjà à Londres. Or, de mémoire, la France a été gouvernée à droite depuis 2002.

Même Zidane tombe dans l’hypocrisie (voir interview de trois pages ce jour) et soutenant les dernières propositions fiscales mais en indiquant qu’il paie ses impôts en Espagne…normal, me direz-vous, il travaille et réside en Espagne…Pour tous les revenus ?

Mais l’anglais ! Il veut quoi en plus le perfide Albion ? Qu’on lui indique les adresses de Mama, de Busty et de Zaranova ? Il faut qu’on lui indique le chemin des dames ? Je les entends déjà « tu veux monter, Bellot ? » Ah mais si il veut une drôle de guerre, pas de problème.  Mais on n’a qu’à lui envoyer nos légionnaires à Camerone. Ça vous lui faire tout bizarre au rosbif. Solidarité francophone oblige, que Titi, Ray et Stefal fassent un mouvement (à la dernière street…) jusque Sedan en partant de Ramskapelle pour lui damer le pion et Rincy se propose lui de s’occuper du Fion ! Au cas ou les anglais débarquent forcément…Petit message au chauffeur qui nous amènera les belges, quand tu  auras fini le café, épuisé le thermo, pile. Avant qu’il ne soit trop tard. Surtout si vous êtes 300.

Maintenant qu’on a un gouvernement de gauche, la mixité et la solidarité nationale vont nous permettre de les attendre sereinement en buvant du Sidi Brahim, des bataillons complets vous dis-je…Si le fish pourrit par la queue, l’anglais le fait par une offensive de la têt.

Même sans jeton (référence poker indispensable), on prendra ce qui nous tombera sous la main ! Mêmes des œufs pourris qu’on va lui envoyer à la gueule ! Ah, chiche. On aura un nouveau jour férié qui fêtera la bataille d’œufs rances… ils vont être verts d’un,  voire rouges de honte, de deux ! Camerone a quand même un coté à tourner en rond, ce veau ! Non ? le français sait se défendre avec que dalle. Nous sommes durs, en dalle…

David, mon ami, renseigne toi un peu. Achète des livres. Arrête de faire l’austère, lis.

Comment ça, je suis énervé ? Ah peut-être, c’est parce qu’hier j’ai pris un bad beat contre Varus et que je me suis réveillé en pleine nuit en criant « Varus, rends moi mes jetons ! ». Camerone, rends moi mes faux jetons…

Comme je suis énervé, forcément, la fête de la musique me contrarie ! On va voir débouler dans nos rues les fanfares et autres groupes folkloriques ! C’est la fête de la musique donc il faut faire de la musique…bien voyons, est-ce qu’ils travaillent le 1er mai ? Non ! Est-ce que Madame Succube à la Saint Claude…

je ne suis pas mort…

19 commentaires


Petit billet, rapide, en passant, en mode télégramme. Pas trop le temps de publier en ce moment cause grosse activité IRL. Pas trop le temps de jouer non plus. Je reviendrai après sur les évènements du drame.
J’ai donc, comme un amoureux lésé et bafoué, migré sur Winamax. Pas grand-chose de négatif à dire sur la room, sur le soft ou sur d’autres pans. Mais je ne m’y plais pas. Les fields sont généralement trop grands pour que je puisse y consacrer le temps nécessaire. J’ai quand même fait quelques tournois avec Mama sur SA NFL mais je n’y prends pas un plaisir énorme. 4 participations pour autant de performances farces. J’ai également tenté à deux reprises le « kamikaze » pour une ITM et un bust grand-guignolesque. Cash-in de 100 euro et une BR à 126 euro actuellement. On ne va pas whiner non plus.

Pour Busty…fleur bleue

Amoureux lésé, j’ai certainement sur-réagi la semaine dernière (avec des problèmes similaires IRL, sauf que là c’est ma boîte qui a merdé…). Ah que je l’aimais ma room. PMU…Quand je pense que je regardais cette room avec condescendance au début, ce que j’avais précisé dans le test…le cheval, les points non-stop avec sa faune bigarrée, l’apparence du soft, etc…Mais putain que je m’y plaisais. Je regrette ces tournois 6 euros avec des fields de 100 à 130 joueurs dont la fin maximale se produisait aux environs de 23 heures, parfaitement compatible avec mon rythme de vie. Ah, sa team pro, étrangement « normale »…
Bon, ca passera…ou pas. …il n’est pas exclu que les retrouvailles et rabibochages se déroulent en live sur la radio DavidLpoker. Lets Keep in touch, les news prochainement ici.
Pas trop le temps, je l’ai dit, mais il faudra que je vous conte mon dépucelage radiophonique. La prochaine fois, dans des temps moins chargés.
Pour conclure ce billet de courtoisie, blacksuccube va déménager sur une autre plateforme mais, n’étant pas un technicien (voir son de l’émission  ), je merdois grave. Mon FAI ne semble pas avoir ce qu’il faut pour accueillir mes pets d’esprit. J’attends le retour de l’autre absent du moment (Rincy) à qui j’ai demandé conseil en espérant qu’il ne me réponde pas qu’il me nique. Xmaster, si tu as les coordonnées d’un hébergeur SQL décent et pas trop cher, n’hésite pas…
@ plus tard

Nom d’utilisateur Jeux joués Moyenne : Profit Moyenne : Mise Moyenne : ROI Profit total Statut Compétence /100 Réseau Filtre
tiberius nor 7 $4 $4 30% $28 73 Winamax.fr Sch. Only x

Un nouveau départ

15 commentaires


Allez, rien de bien grave. Pas de coup de grisou, pas de dépression nerveuse en mode poker tendance blog. Un simple toilettage nécessaire pour son auteur. Tout d’abord, le support utilisé (wordpress.com) ne permet pas les fonctionnalités que j’ai découvertes en parcourant vos propres blogs. Et je commence à en avoir une envie impérieuse. Donc il faut déménager vers une plateforme permettant de personnaliser plus que celle actuelle. Ne serait-ce que trouver un autre jaune moins pisseux, hein ! Un peu de culture technique actuellement manquante et on repartira de plus belle.

Autre réflexion en cours. Maintenant bien conforté dans ma capacité à alimenter régulièrement le blog, je peux décemment réfléchir à « investir » un peu. On va commencer par faire le tour des noms de domaine possibles et investir (même si c’est gratuit, ça prend quand même du temps, donc de l’argent) dans des outils permettant de suivre le trafic (meuh non, ce n’est pas la camionnette dans laquelle Fred trimbale Raoul ou celle dans laquelle officient certaines dames, même si ces deux cas de figure se rencontrent dans le même véhicule si j’en crois la rumeur).

Merci à Ray de ses bons conseils. Ils m’ont permis de revoir un peu ma façon de bloguer. Merci à Mama de son soutien, merci à Busty d’en mettre un, merci à Rincevent de son cynisme qui me fait sourire à chaque fois, merci à Xmaster parce que c’est grâce à lui que j’ai tenté cette aventure , bref merci aux autres et ils sont nombreux chez qui je vais piquer quelques idées concepts. Désolé pour ceux que j’ai oubliés et Ricardoc, tu as intérêt à perfer sinon même avec ta résistance de fondeur, je vais te chopper en cas de fail.

Et enfin, pour clore le sujet polémique PMU. Je reconnais de bonne grâce avoir commis quelques fautes de net-étiquettes sur la forme mais je maintiens, sur le fond, l’ensemble de mes arguments. Trop souvent, les « petits » joueurs sont pris pour des tanches par cette nouvelle intelligentsia. Petit groupe d’initiés se connaissant parfaitement bien. Notre amie qui, tout en nous taxant de lâcheté notamment en raison de notre anonymat, en oublie de donner l’adresse de son propre blog en se cachant derrière une hypocrite leçon de respectabilité et de morale, a certainement sécurisé ses prochains privilèges.

Réaction certainement excessive de ma part, principalement dictée par le plaisir que je prenais à jouer chez eux, en y réfléchissant, sur une autre room, je n’aurais même pas cillé…mais sinon c’est plus un blog, non ?

A bientôt

BS

Lâcheté? Las, jetée, l’éponge

23 commentaires


Lâcheté? Éponge jetée?

Je sais c’est facile, mais c’est mon blog et je fais ce que je veux. Cervantes, les moulins, je vais les mettre de côté quelques temps. Histoire de faire une thérapie  et/ou une introspection, on verra bien.

J’avais préparé plein d’arguments pour illustrer mon propos mais, exercice vain pour exercice vain…j’ai plus envie pour le moment. Visiblement, ca se résume à un proverbe afghan : moi contre mon frère; mon frère et moi contre mes cousins; mes cousins, mes frères et moi contre les autres, etc…

A bientôt

BS

l’enfer du dimache (traduction)

Un commentaire


L’enfer du dimanche. Oui, le dimanche, c’est vraiment l’enfer.

Mais non, je ne vous parle pas des gueules de bois héritées de soirées passées chez Busty où son vin bien seyant (sein bienveillant) nous accueille régulièrement, ni du mal de crane généré par le denier post de mama dans lequel elle égrène une longue liste de héros exotiques (exos erotiques), histoire de ne pas perdre la main et sa mémoire à son age canonique. Non, mais c’est l’enfer le dimanche, il faut bien le reconnaitre. Dans le chat de nos rooms, nous cherchons désespérément la paix ou milieu des jurons (la raie au milieu des jupons). Mais las, mêmes les enseignants ont visiblement lâché prise. Pourtant à regarder Lady cat, on se dit que c’est un beau métier, professeur (quel beau fessier prometteur). Mais non, chaque dimanche, j’ai la mine piteuse (la pine miteuse). A chaque retour du foot, je me dis qu’il faut que je formule un vœu pieu (un vieux pot) et que je m’y tienne. Mais rien n’y fait, même le dimanche je me dis que sagesse n’est pas folie (sa fesse n’est pas jolie) et que je me dois de ne pas jouer mais je joue, obviously. Le dimanche est un enfer, je vous le dis. J’ai vu la belle thèse (telle baise) de Andtherivercame sur la stratégie de la constance absolue, mais rien n’y fait. O pourtant, fière (altière fesse) altesse de Rincevent, il ne faudrait pas ouvrir le pc. C’est l’enfer le dimanche. Je joue, et je fais face à des calling station improbables, rien n’y fait. Pas moyen de les décrocher. A chaque fois que le doute me prend sur la tenue d’un coup, je me dis qu’un dernier calcul de côte et on s’en va (un dernier calva et son s’enc…). Mais boom, c’est l’enfer le dimanche, un 20/80 dans ma face. Le dimanche, aucun homme n’est jamais assez fort pour ce calcul ( Aucun homme n’ejacule assez fort pour se calmer). Non vraiment, même pour ce qui semble être une joueuse, si on avait le son, je la laisserais si elle chantait (je le lècherai si elle sentait) mais elle le prend mon argent, elle aspire ma cave ! Et à chaque badbeat, le même refrain, dans le chat, enchanté le coq défile (enfilé, le coq dchante)et se pavane les plumes à l’air. Enervé, je retourne ma chambre mauve ((membre chauve)(je sais, j’ai des gouts de chiottes). Mais ils sont jeunes visiblement les vilains à nous conchier dans les chats en disant que les grands sont des ballots (les glands sont des barreaux). Mais las, je préfère me taire et me terrer. Bien je plais aux taiseuses (tiens, je plais aux baiseuses), je vais donc accepter les invitations aux tournois organisées par ces dames, je leur laisse bien entendu le choix dans la date (le doigt dans la chatte). Je sais que ca leur fait plaisir. Je n’ai même pas croisé D8 sur table, j’aurai pu lui lancer un tonitruant « Salut Fred » (phallus raide). Vraiment un enfer le dimanche

Bilan, 3 caves dans la tronche…

PS : toi aussi, cherche les perles perdues dans ce billet, pour amateur de lettres only

l’enfer du dimache (traduction)

Laisser un commentaire


L’enfer du dimanche. Oui, le dimanche, c’est vraiment l’enfer.

Mais non, je ne vous parle pas des gueules de bois héritées de soirées passées chez Busty où son vin bien seyant (sein bienveillant) nous accueille régulièrement, ni du mal de crane généré par le denier post de mama dans lequel elle égrène une longue liste de héros exotiques (exos erotiques), histoire de ne pas perdre la main et sa mémoire à son age canonique. Non, mais c’est l’enfer le dimanche, il faut bien le reconnaitre. Dans le chat de nos rooms, nous cherchons désespérément la paix ou milieu des jurons (la raie au milieu des jupons). Mais las, mêmes les enseignants ont visiblement lâché prise. Pourtant à regarder Lady cat, on se dit que c’est un beau métier, professeur (quel beau fessier prometteur). Mais non, chaque dimanche, j’ai la mine piteuse (la pine miteuse). A chaque retour du foot, je me dis qu’il faut que je formule un vœu pieu (un vieux pot) et que je m’y tienne. Mais rien n’y fait, même le dimanche je me dis que sagesse n’est pas folie (sa fesse n’est pas jolie) et que je me dois de ne pas jouer mais je joue, obviously. Le dimanche est un enfer, je vous le dis. J’ai vu la belle thèse (telle baise) de Andtherivercame sur la stratégie de la constance absolue, mais rien n’y fait. O pourtant, fière (altière fesse) altesse de Rincevent, il ne faudrait pas ouvrir le pc. C’est l’enfer le dimanche. Je joue, et je fais face à des calling station improbables, rien n’y fait. Pas moyen de les décrocher. A chaque fois que le doute me prend sur la tenue d’un coup, je me dis qu’un dernier calcul de côte et on s’en va (un dernier calva et son s’enc…). Mais boom, c’est l’enfer le dimanche, un 20/80 dans ma face. Le dimanche, aucun homme n’est jamais assez fort pour ce calcul ( Aucun homme n’ejacule assez fort pour se calmer). Non vraiment, même pour ce qui semble être une joueuse, si on avait le son, je la laisserais si elle chantait (je le lècherai si elle sentait) mais elle le prend mon argent, elle aspire ma cave ! Et à chaque badbeat, le même refrain, dans le chat, enchanté le coq défile (enfilé, le coq dchante)et se pavane les plumes à l’air. Enervé, je retourne ma chambre mauve ((membre chauve)(je sais, j’ai des gouts de chiottes). Mais ils sont jeunes visiblement les vilains à nous conchier dans les chats en disant que les grands sont des ballots (les glands sont des barreaux). Mais las, je préfère me taire et me terrer. Bien je plais aux taiseuses (tiens, je plais aux baiseuses), je vais donc accepter les invitations aux tournois organisées par ces dames, je leur laisse bien entendu le choix dans la date (le doigt dans la chatte). Je sais que ca leur fait plaisir. Je n’ai même pas croisé D8 sur table, j’aurai pu lui lancer un tonitruant « Salut Fred » (phallus raide). Vraiment un enfer le dimanche

Bilan, 3 caves dans la tronche…

PS : toi aussi, cherche les perles perdues dans ce billet, pour amateur de lettres only